Vers des écrans biodégradables ?

Publié le 09/11/2015

Selon l’Université des Nations Unies, nous avons jeté en 2014, près de 42 millions de tonnes de déchets électroniques et électriques. Et ce nombre ne devrait qu’augmenter durant les prochaines années car on estime que 150 millions de téléphones mobiles sont jetés chaque année rien que par les Américains. Le problème c’est que, ces déchets contiennent des métaux lourds et des produits polluants qui sont néfastes pour la santé et l’environnement. Afin de diminuer le volume toujours croissant de ces déchets les chercheurs du monde entier travaillent sur de nouveaux composants électroniques capables de s’autodégrader relativement rapidement.Des chercheurs de l’Université du Missouri ont mis au point une nouvelle génération de matériaux hybrides développés à partir de structures organiques (peptides) et qui pourraient servir de base à la conception, d’écrans d’appareils portables. Les chercheurs ont synthétisé les peptides qui se sont auto-assemblés en nanostructures et en nanotubes. Ils ont ensuite combiné les nanostructures obtenues avec des semi-conducteurs organiques de la famille des polyfluorènes et ont obtenu un nanocomposite qui émet de la lumière bleue. Cette lumière bleue est utile à la conception des diodes électroluminescentes et peut servir à la conception des écrans. Les chercheurs ont également découvert que l’utilisation des nanostructures permettait d’atteindre un taux de 85% de biodégradabilité car la quantité de polymère utilisée pouvait être réduite. Cependant, il ne sera possible d’obtenir un écran biodégradable qu’une fois les mêmes résultats atteints avec des polymères émettant dans le rouge et dans le vert.

COMMENTAIRES

Aucun commentaire pour le moment.

Ajouter un commentaire

Voir mon panier

Panier


Aucun produit

0,00 € Total

Les prix sont TTC

Panier Commander

Dimensionner vos kits
Les bonnes affaires

Estimez votre production

Loading ...
Livraison offerte

Devenez fan de notre page Facebook et bénéficiez de 5,00 € de remise !